Muhammad Ilyas et Jama'at Tabligh (2)

Publié le par 'Issa

Et des histoires inventées comme celle ci sont nombreuses...

et cela est une caractéristique d'innovation...

les Qassassoun, les narrateurs, comme les Tablighi ne datent pas d'aujourd'hui...
ils existaient il y a un moment de cela déjà...

En fait, à un moment donné de l'histoire des musulmans et dans certaines régions, la fonction de prêche a été occupée par certains narrateurs qui ne craignaient pas Allah, et qui n'aspirent qu'à faire pleurer les gens pour que ceux-ci restent émerveillés par leurs paroles. Pour ce faire, ils se plaisaient à raconter des histoires erronées en les attribuant au Prophète , tout comme le fait les tablighi aujourd'hui.

Certains parmi eux s'entêtaient dans leur mensonge même quand il s'est avéré que leurs narrations étaient fausses.

Un jour Ahmad ibn hambal et yahya ibn ma'ine étaient dans la mosqué ar-rassafa, lorsqu'un narateur se leva en disant :

"Nous avons entendu d'Ahmad ibn hambal et de yahya ibn ma'ine, d'aprés abdarazak, d'aprés qatada, d'apres anas que le prophete à dit "quiconque dit "la ila ha ila allah", ALLAH crée à partir de chaque parole un oiseau dont le bec est en or et le plumage est en corail", et il continuait à parler au moment ou ahmad ibn hambal et yahya ibn ma'ine se regardaient entre eux, et chacun dit à l'autre "c'est toi qui a parlé de cela?", la réponse des deux ayant été "non". Lorsque le narateur finit son récit, yahya ibn ma'ine l'intérogea : "qui c'est qui t'a raconté cela ?" celui-çi répondit :" ahmad ibn hambal et yahya ibn ma'ine ". Yahya dit alors " je suis yahya et je ne t'ai jamais raconté cela". Le narateur le reprend de suite " qu'elle est immense ta stupidité, crois-t que, sur la terre entiere, il n'ya que vous deux qui portent le nom de Ahmad ibn hambal et yahya ibn ma'ine ?" (minhaj as-salihine p-31)

[d'ailleurs, ce récit me rappelle une histoire qui s'est passé dans ma mosquée : un des piliers de djamaat tabligh dans ma mosquée avait osé dire à des jeunes que le Prophète aussi avait fait le khouloudj. Quand un des frères salafi a entendu cela des jeunes, il est allé voir le tablighi et lui a demandé s'il avait vraiment dit que le Prophète était déjà sorti, et le tablioghi a répondu : " il est sorti de chez lui pour aller dehors, il est sorti de la mosquiée pour aller... "
voilà un exemple d'entêtement dans le mensoinge...

et cela nous rappelle aussi les nombreux mensonges qu'ils attribuent aux savants en disant que tels ou tels savants étaient pour djamaat tabligh, et d'ailleurs, c''est souvent une fois que ces savants sont morts, qu'on les entends dire qu'ils les défendaient... comme ceux qui ont menti sur Cheikh Twaijri et ses enfants, en disant que le Cheikh était revenu à la fin de sa vie sur sa position et que ses enfants étaient allés en khouloudj en Inde !!! vous trouverez une réponse à cela dans le livre de Cheikh Twaijri " Al Qawl Al Baligh Fi Tahdhir Min Djamaat Tabligh " en tout début du livre, avec une lettre signée de tous ses enfants rejetant ce que leur ont attribué les tablighi...]


Par ailleurs, certains ascetes verset dans l'adoration ont inventé des hadiths en matiere de "tarhib wa targhib" (susciter le désir du paradis et la crainte de l'enfer), croyant, à travers cela, qu'ils se raprochaient d' ALLAH et qu'ils servaient l'islam. Parmi ceux-là, on peut citer gholam khalil qui était un ascete versé dans l'adoration, aimé de la plupart des gens, qu point que le jour de son déces toutes les boutiques de commerce de baghdad ont baissé leur rideau; bien que celui-çi ait inventé beaucoup de hadiths pour sensibiliser les coeurs, et il a avoué celà en disant " nous les avons inventés pour que les coeurs des gens moyens deviennent sensibles". Il y'a également nouh ibn abi mariyam qui a nventé des hadiths en matiere de mérites des sourates du coran et il a lui-même reconnu cela. (minhaj salihine p 32.)


Nos pieux ancetres mettaient en garde les gens contres les narrateurs. Comme le mentionne at-tartouchy dans son livre "al-hawadith wal bid'a" p 109-112.:

-Salim rapporte qu'Abdoulah ibn omar sortait parfois de la mosquée en disant : "ce qui m'a fait sortir c'est rien que le son de votre narateur-là".

-L'imam malik dit "je deteste les narations dans la mosquée".

-L'imam malik dit " je dissuade les gens d'assister à leur séances, et la naration est une innovation".

-L'imam Ahmad ibn hambal " Les plus menteurs parmi les gens sont les narateurs"

-Dhoumra raconte " j'ai dit à soufyane at-thawri: nous accueillons le narateur avec nos visages ?" il à répondu "donnez aux innovations vos dos".

De nombreux ouvrages ont été écrit en vue de mettre en garde les musulmans contre les narateurs. par éxemple:

-Ibn abi 'assim "al moudhakir wa tadhkir wa dhikr"
-Ibn al-jawzi "AL QASSAS WAL MOUDHAKIRATE "
-As-souyouti "Tahdhir l-khawass mine akdhib l-qassas".


Voilà pourquoi je disais que ce genre de comportement, c'est à dire les narrations, comme celle de Djamaat Tabligh sont un de leurs nombreux signes d'innovations...

il y a aussi une autre chose qui est connu chez cette secte, c'est qu'ils sont prêt a aller faire du chirk pour pouvoir faire passer leur message égaré, autrement dit " LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS " !!!

Omar Balanboury (ancien Emir de cette secte) racontait cette histoire à ces adeptes :

" Un groupe de tablighi est sorti dans un village où ils trouvèrent des gens qui tournaient autour de la tombe d'un cheikh. L'Emir de la Djamaa est ensuite allé tourner avec eux, et pendant qu'il tournait il dit au doyen du village : " sais-tu ce que le cheikh (c'est à dire, celui qui était enterré) m'a dit ? " Le doyen du village répondit : " Non " L'émir du groupe Tablighi dit : " Il m'a informé que nous êtes tenus de sortir avec nous sur le sentier d'Allah. "

le doyen est alors sorti avec le groupe accompagné de certains habitants de son village.

Pendant le khouroudj, Allah a fait en sorte que le doyen apprrenne que la procession autour des tombes était interdite. Le doyen voulu alors retourner à son village et détruire la tombe. L'émir du groupe tablighi lui dit alors : " Ceci n'est pas une chose recommandée pour toi ! Reviens et fait (croire) aux gens de ton village ce que je t'ai fait croire. "

Ce récit montre bien pour eux, LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS, même si pour cela il faut mentir et aller tourner autour d'un tombe, le plus important est de ramener le maximum de gens au khouloudj !!

Et j'avais moi même vécu une histoire du même genre :

Nous étions sorti dans un foyer situé Porte d'Asnières, à la sortie du périphérique. Ce foyer avait une salle de prière tenue par des tijani. Nous étions restés la bas deux jours. Et nous avons vu les tijanis procédaient a leur wazifa (quand ils mettent un drap blanc par terre et font leur dhikr en pensant que leur cheikh et le Prophète descendent et assistent avec eux). Notre émir nous a alors dit : " Allez avec eux et mettez vous avec eux, comme ça, ils nous accepteront. " Ils nous a demandé de nous mélanger à des gens en rain de faire du chirk, pour qu'ils nous acceptent.

wa Allahou l moustaane...



pour ceux qui voudrez plus appronfondir le sujet, qu'ils consultent l'excellent livre de Cheikh Twaijri intitulé " Al Qawl Baligh FI Tahdhir Min Djamaat Tabligh "

ce livre est en arabe.




Parmi les meilleurs livres ecrits contre les deobandis et tablighis est celui du professeur Taliburahman Shah en urdu et arabe, et sh fawzan e ecrit la muqadimah de la version arabe, intitule "deobandiyah" en urdu et " Jama'at tabligh, tarikh wa aqa'id" en arabe

dans ce livre on lit par exemple une histoire du wahdatl wujud affirme par Imdadullah Makki qui dans son livre Shamaim imdadiyah raconte cette fable qu'une personne doutait du wahdatul wujud et demanda au sahykh pourquoi si tout est la meme chose l'homme mange le gateau de semoule et non la semoule, alors il mangea devant lui les friandises de semoule et transforma sa tete en cochon et mangea la semoule...

dans le livre karamat Imdadiyah un disciple de hajji imdadullah demande au shaykh les raisons de qq blessures sur son dos, et le shaykh de dire qu'un bateau coulait au loin et ces passagers l'ont appele a l'aide de loin, et il est apparut pour les sauve, et il a port le bateau sur son dos jusqu'a la rive, d'ou les blessures, et le disciple de loue son shaykh qu'Allah fgait les choses mais a travers les hommes ( Wahdatul Wujud), et aussi justification de l'imploration des saints au loin, on peut se demande pourquoi cet homme aux super pouvoir a travers qui Allah aide les gens en difficultes s'est il enfuit lors de la repression des anglais a Dehli et dans d'autres velles, il s'est enfuit vers La Mecque

Anwar Shah Kashmiri ecrit “ Ama Muhammad ibn Abdel Wahab An Najdi fa kana rajulan balidan qalilal ilmi, fakana yatsaa r’u il hukmi bi kufri” Fayd al Bari p 171

Quant A Muhammad ibn Abdel Wahab Najdi c’ataint un homme idiot, de peu de science et qui se precipitatit dans le hukm de declare le kufr.

Hussain Ahmad madni ecrit “ Muhammad ibn abdel wahab avait des opinions batils et une aqidah fasidah, il etait un thalim, Baghi, ouvertement fasiq” Shihab Thaqib p 42

Il ecrit aussi p 59 : “ Les wahabis dsient que les occupations batinis, les actions de soufis, Muraqabah, zikr wa fikr waridat wa mashkiyat, rabit al qalb bi shaykh, fana, baqa et khalwahet autres actions de ce genre sont des innovations et de l’egarement. Et ils traitent les paroles et actions des grands ( soufis) de shirk et le fait d’entre dans les orders soufis comme detestable voir plus.

P 62 il ecrit “ Si les wahabis du najd de temps en temps font la da’wa du hanbalisme, mais dans les actions ils ne suivent pas dans l’ensemble Imam Ahmad ibn Hanbal. Eux aussi lorsque selon leurs esprits ils trouvent un hadith opposant leur fiqh, ils abandonnent leur fiqh. Ils agissent comme les ghayr Muqalidin ( cad Shawkani, Siddiq haasan Khan et autres ahle hadith indien mubarakpuri, Athimabadi, Natheer Hussain, et autres…)

P 64 c est pour cela que les wahabiyah interdient nida rasoul de facon Mutlaq

Ashraf Ali Thanvi dans Bahisti Zewar conseil pour avoir des benefices d’ecrire sur une amulettes après quelques chiffres les noms de Pharaon hamam Qaroun Ibliss
N’est ce pas de la magie noire

Muhadith Ismail Salafi dan son livre “hujjiat hadith” denonce trois leader deobandis mamati, Abul a’la Mawdudi, Nu’mani Shibli et Farrahi.
Mawdudi est alle a compare la litterature du hadith a des recits historiques sans plus.

Nu’mani Shibli a invente des regles contre les hadiths pour affirme le taqlid de Abu Hanifa, aisni qu’une histoire que Abu hanifa a etabli son fiqh avec une shourah de 40 personnes et dans le liste de ces 40 il y plus de 10 personnes consideres comme des menteurs par les muhadiths, d’autres qui sont nes bien plus tard et autres manques de verifications. Une histoire cite par aucun hanafi avant lui. Cette histoire c etrouve dans son livre sirat nu’man

de meme que le cas tragique de farahi rejetant bcp de hadith par mutazilise, rationalisme, et mettent en doutes les hadiths comme thanni

dans ce livre Sh ismail Salafi denonce aussi l'ancien mufti de karachi Muhamad Shafi pere de Taqi Uthmani actuel mufti. L'ancien mufti pour rejete des hadiths sahih sur le ghusl opposant les ahnafs a simplement rejetes ces hadiths disant qu'il n'est pas possible que les femmes du prophete saw puissent revele de telle infos sur le vie privee et autre dalils mu' tazilis

le cas des deobandis est tragique lorsqu'ils ne sont pas adeptes de l'adoration des tombes et autres soufisme, ls rejettent ou trafiquent les livres de hadith, et inventent des regles impensables.

Commenter cet article